À la une !

Le virus du Nil

Le virus du Nil

Le virus du Nil occidental (VNO) ayant été détecté au sein de populations de moustiques présents au Québec l'été 2014, et particulièrement en ville, le ministère de la Santé et des Services sociaux invite à la vigilance et recommande aux gens de prendre les mesures nécessaires pour prévenir cette infection, notamment dans plusieurs régions du sud du Québec, où une recrudescence du nombre de cas d'infection a été observée ces dernières années.

« Contrairement à ce qu'on croit généralement, les moustiques qui transmettent le VNO sont plus particulièrement présents en milieu urbain. Il est donc nécessaire d'inciter la population à prendre toutes les mesures nécessaires pour se prémunir contre cette infection, notamment les personnes de cinquante ans ou plus et les personnes ayant un système immunitaire affaibli ou souffrant d'une maladie chronique, qui sont plus à risque de développer des complications », a déclaré la docteure Danielle Auger, directrice de la protection de la santé publique.

Lors d'activités se déroulant à l'extérieur, il est recommandé de se protéger contre les piqûres de moustique, en portant des vêtements longs et de couleur claire, notamment lors des périodes d'activités de ces insectes, c'est-à-dire la nuit, de même que tôt le matin et en fin de journée. Il est très important aussi d'utiliser du chasse-moustiques à base de DEET, d'icaridine ou d'eucalyptus citron, selon les indications du fabricant, et d'en appliquer sur les parties du corps exposées à l'air libre, en évitant le visage. Pour protéger la tête et le visage, il suffit de mettre le chasse-moustiques sur le chapeau ou la casquette.

De plus, il est possible de contribuer à réduire les risques de contracter l'infection en installant des moustiquaires aux fenêtres et aux portes des maisons ou des abris extérieurs ainsi qu'en faisant disparaître les points d'eau stagnante ou les flaques à proximité des lieux habités, car ces milieux servent à la reproduction des moustiques.

Rappelons que les neuf régions sociosanitaires où des cas humains d'infection ont été déclarés depuis 2002 sont les suivants : Montréal, Laval, Montérégie, Laurentides, Lanaudière, Chaudière-Appalaches, Outaouais, Mauricie-et-Centre-du-Québec et Capitale-Nationale. Pour plus de renseignements concernant le VNO et les mesures de prévention, la population est invitée à consulter le Portail santé mieux-être au sante.gouv.qc.ca ou à contacter la ligne Info-Santé 8-1-1.

Pour plus d'informations : http://sante.gouv.qc.ca/problemes-de-sante/virus-du-nil/

Toutes les nouvelles | RSS